logo connivence paris
seringaseringa

Le parfum, un art majeur

En doutiez-vous? Non seulement parce qu'il est le fruit du travail de création d'un Nez qui connaît des centaines de compositions et peut « fixer » une rose avec des matières plus lourdes, animales, boisées ou de synthèse. Mais aussi parce qu'à la manière d'un chef d'orchestre, il met en scène des instruments très différents (à corde, à vent, à percussion) qui vont cohabiter et produire de l'harmonie. Le Nez permet à des fleurs, des feuilles, des fruits, des arbres, des épices, des produits de synthèse de jouer ensemble une partition qu'il a inventée et orchestrée.

chevalcheval

Nous, nous sommes les auditeurs, les gourmets, les spectateurs de son art. Jean-Claude Ellena, le célèbre Nez d'Hermès, utilise plutôt le toucher :

« D'une odeur, je dis qu'elle est dure, douce, froide, chaude, veloutée, sèche, plate, coupante, soyeuse, piquante, tendre, fine, lourde, légère, râpeuse, fragile, huileuse, grasse. »

Ceci est un propos de créateur. Nous, les olfacteurs, donnons vie à l'œuvre de l'artiste par un beau ou cruel :

« J'aime, je n'aime pas. »

yeuxyeux

La relation de l'artiste à son public est à la fois distante – on ne connaît pas le Nez – et proche : on porte son parfum au plus près, sur la peau. « Est artiste aussi bien celui qui vibre à ce qu'il fait, que celui qui frissonne à ce qu'il regarde, écoute ou sent. » (Edmond Roudnitska, Le parfum, éditions PUF, Que sais-je?).

Puisque nous sommes, nous aussi, artistes, alors créons! Contactez-moi : +33 (0) 6 64 1_2 09 28 ou